La tête et le coeur.

 Cet été 2014 m’avait permis de découvrir ce pays dont je suis tombée amoureuse, le seul à ce jour où je suis retournée volontairement (oui, les autres c’étaient uniquement par kidnapping ;) ).
Et j’y suis retournée souvent. Et j’y retournerais encore.

Il m’a énormément marqué. J’y ai trouvé une façon de vivre « ensemble » qui me parle plus que celle que je connais dans mon quotidien. Je me suis arrêtée dans des lieux où je me suis sentie « à ma place », ou connectée et en paix avec moi-même. J’y ai rencontré des gens merveilleux, dont un que j’appelle Baba –papa en turc-, et j’y ai vécu des aventures parfois flippantes mais toujours extraordinaires.

Si l’idée de mon tatouage avait déjà quelque peu germé avant de partir, il représente exactement ce qui s’est installé en moi lors de cette expérience.

C’est donc à quelques jours de la fin, à Samsun, sur la côte turque de la Mer Noire, que je me suis adressée au shop Dövme Tattoo, et plus particulièrement à Taner (à gauche)…qui a fait appel à un ami (à droite), puisque son anglais est…inexistant ;)


 

Dscf9381 1

Le tatouage est simple, deux mots, quelques lignes et 3 petits symboles, comme des croix, comme des carrefours. C’est choix que l’ont fait.
Un dessin fait par quelqu’un qui a marqué ce voyage.
Trois fois parce qu’on mon chiffre fétiche (voir ici pourquoi).

Et puis ces deux mots.

 

Freedom, qui part de mon cœur en direction de mon crâne.
Pour la liberté de penser (nonon, rien à voir avec le chanteur).
La liberté de ses opinions.
Le choix de ne pas se construire en suivant un mouvement, mais en en découvrant un maximum, pour prendre ce qui nous convient.
Pour ne pas suivre aveuglément une information, mais de chercher différents angles de vue.

 Un esprit libre dans un corps sain.

10517054 1480749418836339 1920162962 n 3
Dscf9380

Fearless, qui part de mon cœur en direction de mon sein, de l’autre côté de mon cœur.
Une boucle bouclée pour accepter ses propres émotions. Ses propres sentiments.
Quels qu’ils soient.
Négatifs, positifs, neutres. Sans les minimiser.
Sans les cacher sous des tonnes de coussins trop épais.
Les laisser respirer. Les laisser transpirer.
Ils sont humains.
Ils sont ce que nous sommes.

Ne pas en avoir peur. Ne pas avoir peur.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau