Une nuit à Diyarbakir

30 octobre 2014 :

Le dolmus me dépose à Siverek, là où Muslum et sa famille m'avait déposé la première fois, alors que la nuit est bien tombée. Il n'est que 16h30 et on m'annonce qu'il n'y aura pas d'autre dolmus pour Diyarbakir.

Le chauffeur de mon premier dolmus décide de rester pour m'aider en m'emmène jusqu'à une station service sur la route principale, passe des coups de fils, et me fait comprendre qu'un gros bus va passer dans un quart d'heure et qu'il a demandé à ce qu'il s'arrête ici pour me prendre! Je l'embrasserais presque.

Une fois installée, un gros merci envoyé à l'attention de cet inconnu, je m'endors. Quand soudain, la fraicheur de l'extérieur me réveille et que mes yeux s'ouvrent sur une homme en uniforme et mitraillette, qui me demande mon passeport.
Détendez-vous ce n'est qu'une formalité d'usage, à l'entrée de Diyarbakir, "capitale politique" du kurdistan turc et donc plus surveillée.

Et une fois de plus, je rigole des gens qui me disent que les kurdes sont dangereux : à l'arrivée à la gare routière, un homme m'accoste pr m'apporter son aide, et m'accompagne jusqu'au café internet que je cherchais pour contacter Merve, mon hôte couchsurfeuse de cette nuit. Là on m'accueille encore mieux quand j'annonce être française : thé, gâteaux et...le propriétaire est heureux de pouvoir réutiliser ses connaissances de la langue de Molière, lui qui n'en a pas souvent l'occasion!

Retour à la gare routière où je retrouve mon guide et lui demande comment je peux me rendre au centre commercial de Ceylan Park, il me demande pourquoi, ainsi que le numéro de mon contact, qu'il appelle, puis, passe un second coup de fil, et m'annonce que le chef de la boutique d'à côté va m'y emmener. Mon guide monte aussi, car il a peur pour moi si je prends le bus seule la nuit. Me voilà donc coincée entre une grand-mère et deux petits bout de chou, avec mon chauffeur et mon garde du corps jusqu'à destination.

Merve est là, je remercie mon ange gardien, et rentre au chaud dans l'immense appartement de mon hôte!

Des spaghettis, du thé et des gâteaux, un danois qui joue de la guitare, un programme simple et efficace pour la soirée!

Turquie voyage Diyarbakir Suruç Siverek Urfa contrôle passeport

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau