Un jour se lève sur l'Euphrate

Mercredi 13 Mai 2015

Le réveil qui sonne à 3h30 nous fait un peu mal…mais c’est le prix à payer pour ce qui nous attend.

Nous enfilons toutes les couches de vêtement les plus chaudes, bonnets, gants, et nous rejoignons Murat qui nous attend un thé chaud à la main. Notre trio monte dans sa voiture, et c’est parti. C’est parti pour un peu plus de 30minutes en direction du sommet dans la noirceur de la nuit.

Igp7082

Il fait toujours sombre lorsque nous nous garons sur le parking du site, il nous faut faire vite pour rejoindre la terrasse Est, et nous avalons les marches et le dénivelé aussi vite que nos petites cuisses et nos petits poumons le permettent. Nous avons rendez-vous avec le soleil, et il n’attendra pas.

Nous nous calons sur les marches taillées de la terrasse de pierre, au bord du vide, pile à temps, l’horizon loin là-bas commençant à s’éclaircir.

Igp7100

La magie opère. Et c’est ainsi que nous resterons silencieuses pendant une heure, presque seules au monde, seules avec le monde (nous sommes 6 en tout à cette heure). Le panaché de couleurs du bleu marine à l’orange nous dévoile le paysage, révélant à chaque seconde un détail encore inconnu celle d’avant.

Et cette étrange impression qu’un peintre nous offre sa plus belle toile en direct.
Les montagnes du Taurus nous entourent, et au milieu coule une rivière : l’Euphrate. Leurs reflets d’argents illuminent la scène, et les vibrations d’un nouveau jour qui se lève nous remplissent de paix.

Nemrutdagi2015mai

Les rayons du soleil atteignent enfin les statues du mausolée d’Antiochos 1er, roi mégalo ayant régné une cinquantaine d’année avant JC. C’est le moment pour nous d’aller explorer les vestiges des terrasses de l’Est et de celle de l’Ouest encore pleine de neige.

Igp7115 Terrasse Est

Img 2093 Terrasse ouest

J’avais découvert cet endroit l’année dernière, mais au coucher du soleil – voir là – et après avoir testé les deux, je vous recommande l’aube.


 

Parce que ce matin-là, tu étais avec moi, moi qui ne voyage que seule, je voulais te faire découvrir ce pays dont je suis amoureuse.
Parce que les matins, un peu avant que le soleil ne se lève, quand le monde est dans cet entre-deux, où la rumeur de l'humanité toute entière se met en sourdine, il y a ce moment que j'appelle : l'heure où tout est possible. Le pouvoir et l'espoir de voir le monde comme on le veut.

Ce jour-là c'était au Mont Nemrut, à Adiyaman et on partait pour l'est.

autostop voyage Turquie Nemrut Dagi Euphrate Antiochos aube paix

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. funckybrewster (site web) Mar 27 Oct 2015

Merci Claude!! Un moment que je revis en me plongeant dans les images...ça fait du bien!

2. sassot Claude Mar 27 Oct 2015

Magnifiques images qui subliment l’immensité de la nature et tellement bien commentées !
un régal !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau