Régime asiatique, Taipei 101, Noel

24 décembre 2014 :

Un nouveau restaurant nous attend à midi. A partir de ce jour, je vais m’abstenir au maximum et passe donc le temps du repas à prendre l’air, discuter et observer. La nourriture ici est un peu…compliquée. Tout est soit frit, soit poché, soit bouilli dans une sorte de bouillon (les fameux hot pot)…et au final tout a le même gout…voire pas de gout du tout. Et vu la fréquence où les autochtones se restaurent (en moyenne toutes les deux heures), mon estomac, mon corps et mon esprit saturent, je refuse de me forcer à manger quand je n’ai pas faim. Et comme en plus, on ne peut pas dire qu’on soit ultra actifs….je n’ai pas faim du tout ! Et si en plus c’est fade…

Bref, quand tout le monde à la peau du ventre bien tendue, nous choisissons chacun l’activité qui nous intéresse.

Pour ma part, c’est la Tour 101, vers laquelle nous nous dirigeons avec Pascale et mon neveu et ma nièce, Victor et Perrine.

2014 12 20 16 24 47 snapseed

On achète nos billets, on se met dans la file qui correspond à nos numéros (organisation asiatique optimisée) et…on pénètre dans le fameux ascenseur le plus rapide du monde. 37 secondes pour s’envoyer en l’air…et arriver au 89ème étage. Mes oreilles s'en souviennent encore!

Et puis nous voilà lâchés dans l’observatoire, irrésistiblement attirés par les grandes baies vitrées qui nous offrent une vue à 360°.

Je découvre un nouveau Taipei, tout aussi pollué qu’en bas, mais avec de nouvelles perspectives : la proximité des montagnes verdoyantes, les méandres des fleuves qui la traversent, et les quartiers eux-mêmes…j’ai une pensée pour ce film que tout le monde a vu : Le Cercle des Poètes Disparus ; il suffit, et faut, parfois juste de modifier son angle de vue pour que tout change.

2014 12 24 17 25 45

Nous sortons à l’étage du dessus, perché à 391 mètres du sol, mais le vent froid à raison de nous, vite, vite nous profitons de l’espace vidéo qui diffuse un film racontant la construction de la tour pour reprendre des couleurs : 101 étages, et 5 sous-sol, sa grosse boule de 660 tonnes est suspendue au 91ème et sert de point d'équilibre au batiment pour stabiliser la structure qui lutte contre les vents violents et les mouvements du sol. Nous admirons le musée des coraux et prenons à nouveau l’ascenseur fusée pour une redescente sur terre.

2014 12 24 16 57 52 snapseed

Nous devons rejoindre le groupe pour un tour en ville le soir. Un nouveau centre commercial avec un nouveau repas non-diététique avalé pour ma part sur les marches d’un métro, à regarder les étudiants investir les couloirs et à ma gauche un groupe de vingt travaille la guitare, à droite, d’autres font du hip hop, et les derniers du sport. Un peu de bon temps avant de rentrer à la maison.

Dscf0267 snapseed

Et puis la foule, rassemblée sur la place au-dessus, autour d’un grand sapin de Nöel et d’une scène en mode karaoké J-Pop.

Dscf0269 snapseed

Je fends la foule en courant, avec une énorme envie de remonter le temps qui bizarrement me parait passer trop vite finalement, et je  retrouve des bouts de famille, le temps d’une danse qui amuse les asiatiques et on rentre continuer de vider les bouteilles de Saint-Emilion.

Joyeux Noel !

 

voyage Taipei Taiwan Tour 101 Noel régime hot pot

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau