L'équilibre au bord d'un lac salé.

Jour 45 : Vendredi 1er Juillet

4h45, le réveil sonne. Qui a dit que les vacances sont reposantes?

Après avoir découvert mon amour pour les trains en Iran (sisi, relis si besoin...), j'ai décidé de tester celui qui relie la capitale au lac d'Issyk Kul. 
5 heures de trajet dans la campagne kirghize pour 70 som (1 euros).

A priori, je ne suis pas la seule à avoir eu l'idée d'aller y passer le week-end..le train est plein (d'enfants surtout), Mais chacun trouve sa place sur un des sieges-couchettes.

2016 07 01 17 08 35 425

Arrivée à Balikchy, ruée vers l'or. L'or de sable fin.
Et le stop marchant bien, j'atteins facilement le centre de la rive Nord, entre sourire en voiture et bain de soleil dans des criques désertes.

Malheureusement un orage me rattrape alors que je me promène dans la pampa de là-bas. Une femme et sa fille m'invite à me mettre à l'abri et à partager un thé le temps que les éclairs s'éloignent. 
Cet abri me gardera finalement jusqu'au lendemain.

Img 20160701 224604

L'orage passé, le coucher de soleil sur cet immense lac qui ne gèle jamais, avec les sommets enneigés de Jengish Chokusu (plus de 7000 mètres) en face, est à la fois impressionnant et doux

20160701 182408 01

L'équilibre.

Je suis à la moitié de mon voyage.

Je m'enroule dans les couvertures pour lutter contre le froid qui s'est installé.
Les étoiles brillent loin là-haut et les chevaux sauvages hénissent en coeur pour me bercer.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau