Konya a pour 1, yona pour 3!

Vendredi 6 juin :

Une nuit plus qu'agitée : tempête de vent et trombes d'eau...je décide de partir très tôt. Je me présente à la gare routière pour tester les gros bus turcs...et profiter de leur confort pour essayer de dormir.

Arrivée à Konya, capitale des derviches tourneurs, j'attends Sema, qui doit m'heberger cette nuit... et..chez qui je reste finalement jusque lundi pour l'aider à l'ouverture de son café dimanche!

Me voilà à nettoyer une cuisine, et à préparer des cafés :)

Adrian, le patron de l'Alexander's Coffee

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau