Et si on avait de la chance? (De vivre)

Dimanche 17 mai 2015 :

Petit déjeuner avalé, sac bouclé, on se laisse porter jusqu’à la grande Mosquée Bleue pour une visite matinale avant le gros du troupeau de touristes.

Picsart 1431842985706

Et puis nous faisons le chemin inverse d’il y a deux jours : le port d’Eminomu, le bus de Kadikoy à l’aéroport, et puis notre avion qui nous emmène jusqu’à Milan.

Img 2430

Notre objectif : rejoindre un covoiturage à Turin à 21h. Atterrissage à 17h, nous avons donc 4heures devant nous…large !!!

Mon optimisme naturel va cependant se heurter à la situation de l’aéroport et de la mentalité italienne…bref…on va en ch%%% !

Et on en ch%% ! Aucune voiture ne s’arrête…alors…comme toujours, il faut avancer vers sa chance. La provoquer en bougeant et surement pas en attendant sur place que quelque chose se passe !

Sauf que mon binôme du moment, en a plein les pattes, il faut donc garder autant la foi que le sourire et continuer à la faire avancer un tout petit peu, parce que c’est peut-être au prochain carrefour que la situation va se débloquer.

Et c’est au moment où la tension et l’épuisement est à son paroxysme et que j’aborde un énième conducteur qu’enfin on accepte de nous prendre. Le jeune homme propose de nous emmener à la gare de Castano Primo.

Le temps de ressortir mon italien rouillé pour le remercier, nous pénétrons dans le petit bâtiment où nous découvrons qu’il n’y a pas de guichetier. Nous sortons sur le quai pour découvrir qu’un train arrive de l’Est. Je demande à un trio de jeune sur le quai d’en face si le train qui arrive de leur côté va à Novara. Si !

Nous voilà donc à courir comme des dératés dans les escaliers que l’on descend, le tunnel, les escaliers que l’on remonte et nous sautons dans le train au moment où les portes se referment !

 Alors qu’elle essaye de reprendre son souffle, A. me dit que pour elle c’est fini, elle ne veut plus faire de stop ou marcher, elle veut prendre le train jusqu’à Turin et est même prête à me l’offrir.

Nous descendons à Novara, n’ayant pas vu de contrôleurs, et nous marchons en direction des quais principaux : notre chance nous a précédé cette fois : le  seul train qui nous aurait permis de rejoindre Turin à temps pour avoir notre covoiturage est annoncé…avec 15 minutes de retard !!!

Img 2438

Il arrive donc dans 10 minutes (bref en vrai on n'aurait jamais du l'avoir), et nous, filles honnêtes, en profitons pour courir dans la gare….où aucun guichet n’est ouvert…et lorsque nous décidons de nous rabattre sur les machines automatiques…les deux sont en panne !!!

C’est donc sur les quais de la gare de Novara (ville que je connais bien y ayant séjourné plusieurs fois grâce à ma correspondante italienne), que nous nous dépouillons sans aucun remord de notre honnêteté : nous montons à bord du train pour Turin, sans billet.

Nous trouvons deux places assises et c’est sur les paysages de rivières dans le coucher du soleil que nos corps se détendent.

Nous voilà à Turin, la synchronisation des évènements ayant été étonnement parfaite : notre covoitureur nous récupère dans les 5 minutes et nous partons pour 4 heures de voitures pour rejoindre notre Lyon préférée…

Enfin…comme l’équilibre est nécessaire…trop de chance ne pouvait durer et nous avons pris notre mal en patience (et bcp de fous rire) dans les bouchons du tunnel…pour arriver tôt le matin…

Et au boulot !

Voici les mots d’A. après avoir partagé ce voyage avec moi :

« Turquie 2015 : Istanbul - Nevsehir - Görëme - Kayseri - Gaziantep - Besni - Adiyaman - Kahta - Karadut - Nemrut Dagr - Siverek - Diyarbakir - Batman - Hasankeyf - Istanbul - Milan - Novare - Turin - Lyon...
En avion, à pied, en voiture, en camion, en ferry... 8 700 km plus tard, je crois bien qu’Indiana a essayé de me tuer d'épuisement!!
J'y ai laissé une cheville, dormi n'importe où, senti le poney, développé une addiction au thé mais surtout découvert l'immensitude (!) des paysages de l'Est, traversé l'Euphrate, vu des siècles d'histoire, pris mon petit déj en face du Tigre et surtout avoir rencontré des gens d'une gentillesse et d'une générosité incroyables.
Merci ma belle de m'avoir fait découvrir TA Turquie »

 

autostop voyage istanbul Turquie Lyon Milan Italie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau