Débarquement familial et bouteille de vin

Vendredi 19 Décembre

Branle-bas de combat : la famille française débarque aujourd'hui en 3 vagues distinctes, aussi nous devons nous lever tôt.

La maman de mon neveu (ma belle-soeur), Claude, son mari Reiner, et ses deux soeurs, Agnès et Michelle sont à la porte vers 8h30. Et c'est à leur tour de découvrir les coutumes locales pour le petit-déjeuner : ici c'est salé, hamburger et café. Ils sont épuisés, et malgré la joie d'être là, nous visitons un petit temple, un marché et nous rentrons à l'appartement pour qu'ils fassent une sieste.

Dscf0106 snapseed

Vers 15h, voilà le père de mon neveu (donc accessoirement mon demi-frère), accompagné de la mère (Pascale) de ses deux autres enfants : Perrine, que je connaissais déjà, et Victor, que je découvre en ptit mec adorable de 10 ans.
Promis, à la fin, je vous ferais un schéma!

La première vague part s'installer à l'hôtel, la seconde s'installe dans la chambre de nos fiancés internationaux, qui eux, prennent la chambre d'amis. Ce soir ils me font dormir à la sauvage dans le salon...ils me connaissent bien, ils savent que l'absence de confort ne m'inquiète pas :).

Et puis à 18 heures tout le monde à rendez-vous au Mall de New Taipei où nous avions été le soir de mon arrivée. Après deux petites heures de shopping pour les uns, de thé pour les autres, nous nous retrouvons tous (avec la famille d'Yi Shan comprise) au Caffé Grazie pour diner. La troisième vague arrive alors que nous venons de nous asseoir : il s'agit de Paul, le meilleur ami de mon neveu. (Remarque : ne l'ayant pas vu depuis longtemps...il a grandi!).

La commande est passée, pizza, pasta etc...je commande un cocktail et les français, moi y compris, restent fidèles aux traditions et commandent une première bouteille de vin (pour 10 qui en veulent c'est tout à fait raisonnable).

Les plats commencent à arriver à droite...et les gens commencent à manger...nous attendons le vin et les cocktails.Les plats du milieu sont déposés, nous attendons un peu mais mangeons...toujours pas de vin. Nous interpellons le serveur.
Les plats de gauche sont servis, il en manque un....nous trainons mais...le vin n'est toujours pas là. Nous interpellons à nouveau le serveur.

Sa réponse nous laisse perplexe : oui, oui, nous sommes en train de le préparer.

A partir de là, nous ne répondons plus de nous : Baptiste nous expliquant qu'ils n'ont pas vraiment l'habitude de boire du vin au restaurant dans ce pays, les idées les plus folles nous traversent l'esprit : ont-ils vraiment du vin? ont-ils un tire-bouchon? savent-ils seulement s'en servir?
Les fou-rires nous gagnent lentement en les imaginant courir partout à la recherche d'une bouteille de vin, puis d'aller à Carrefour acheter un tire-bouchon, et enfin chercher à en télécharger le mode d'emploi sur leurs smartphones. Si je dis ils, c'est que tous les serveurs ont disparus de la salle, très certainement tous réquisitionnés  pour l'opération vin.

Le serveur arrive, tout sourire et pose la bouteille sur la table. Il est à peine parti, qu'un silence s'installe...très rapidement remplacé par des éclats de rires incontrôlés de la part de tout le monde...bonjour craquage.

2014 12 19 21 46 22 snapseed

Car voici ce que nous avons devant nous : une bouteille de 37,5 cl....pour 10...

Et c'est sur ce moment, anodin pour vous, mais épique pour nous que s'est achevé cette soirée, en note crampes de zygomatiques.

Ps : en plus c'est con, mais il était bon :)

voyage Taipei Taiwan mall famille vin fou-rire

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau