D'Hasankeyf a Istanbul

8 novembre.

Reveil, packing, au revoir, retrouver les amis au cafe de Kadir, des lunettes de soleil pour ne pas montrer mes larmes.
Sourire, sourire, et leur demander de sourire encore. La main d'un ami dans la mienne, le dolmus qui arrive et m'emmene loin d'eux.
Je laisse mon coeur ici, prenez-en soin le temps que je revienne...

Puis il coule autant d'eau sur mes joues qu'il n'en coule dans le fleuve que je longe jusqu'a Batman.
Dormir jusqu'a Diyarbakir. L'aéroport. Le billet et le vendeur qui essaye de m'arnaquer. Mes montagnes qui defilent sous nos ailes.

Retrouver Istanbul, mon hotel à Sultanhamet apres le bus et le ferry de Kadikoy a Eminomu.
Retourner dans ma cantine préférée, à l'écart des touristes, avec son patron toujours aussi accueillant.

Beyti kebap

Le charme de Bizance opere encore, et reussi à secher mes larmes.

Dscf9955

voyage HasanKeyf Turquie autostop istanbul Diyarbakir

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau