Chiraz en plein gaz

Jour 15 : 02 juin 2016

Alors que j'avais dans l'idée de descendre à Chiraz...l'arrivée là-bas m'écoeure : la ville est parait-il magnifique, mais mon corps n'arrive plus à gérer les odeurs d'essence, et donc la pollution et la chaleur. Je repars donc dans l'autre sens, dans un de ses fameux bus : Retour à Téhéran dans la nuit (après 13h assise dans les sièges moelleux et climatisés...mais aussi après autant de temps avec la diffusion de films indo-perse...au volume maximum. - j'ai découvert Spotify, et je suis contente).

20160601 120355

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau