Ballons et manti, une journée bien remplie

Lundi 11 Mai 2015 :

Couchées à minuit, notre réveil sonne à 4h…accompagné d’un type qui nous dit qu’il nous attend. On se prépare et effectivement il est en bas, mais nous essayons de lui faire comprendre qu’il nous a mal compris…on voulait se lever tôt non pas pour monter dans une montgolfière, mais juste pour aller les regarder décoller ! Bref, il retourne se coucher, et nous prenons la route d’un des petits sommets qui entoure Göreme.
Le soleil pointe doucement le bout de son rai, et le vrombissement des ballons que l’on gonfle nous berce dans la fraicheur de l’aube.

Igp6826

Et le spectacle est là, et nous faisons des paris sur qui va se prendre la colline, qui va partir du mauvais côté etc.

Igp6895

 

Le soleil nous réchauffe enfin, et nous regagnons notre auberge pour dormir une petite heure de plus.

Et puis c’est l’heure pour Audrey de découvrir l’un de mes repas préféré en Turquie : le kahvalti ! (et l’omniprésence des chats !)

L’estomac rempli, les gourdes aussi, c’est le sac sur le dos que nous partons pour une rando.

La vallée rose et ses pigeonniers nous attendent. Tours et détours pour trouver une église troglodytique dont on nous a parlé, qui nous amènent à escalader, glisser, grimper, jusqu’à l’un des sommets où la vue est superbe….et où deux tabourets on l’air de nous avoir attendu !

2015 10 12 11 41 16 182Elle a l'air heureuse non?

Igp6927

Redescendre, re-glisser, perdre un iphone, marcher, rire, laisser Audrey, re-grimper, retrouver son iphone, boire, mettre un chapeau, admirer le travail de l’eau sur la pierre, trouver l’église !

Igp6994

Et puis rentrer. C'est à dire croiser des chameaux, des canapés sous des arbres, des arbres aux milles yeux et des extra-terrestres!

Le temps d’un bonne douche chaude sur les toits, de préparer nos sacs, nous revoilà sur les routes à tendre à nouveau nos pouces.

C’est Yucel qui nous permettra de rejoindre Avanos et la route principale jusqu’à Kayseri…par les chemins de traverses. Il faut avouer, qu’on n’a pas bien compris s’il n’avait plus de permis ou était recherché par la police, toujours est-il qu’il voulait être discret ! Et à ce jour encore, il nous propose de venir travailler à Göreme…sait-on jamais !

La 2x2 voie est bien empruntée, c’est donc facilement que nous trouvons notre second véhicule, avec un professeur dans la métallurgie et l’électrotechnique (à croire que lui aussi était fait pour nous). Il nous déposera en fin d’après-midi devant l’immense gare de Kayseri où nous prenons nos billets pour un bus de nuit. Nous avons quelques heures à tuer, et nous nous installons dans un restaurant café.

Et le patron me reconnait : il y a un an, une fille avec son ordinateur avec qui il avait regardé un des matchs de la coupe du monde. Oui oui, c’était bien moi. Et Sabri s’installe avec nous en commandant des thés pour papoter et en profite pour pratiquer l’anglais.

Et puis vient l’heure du dîner : si on est ici, c’est pour les manti ! La spécialité locale. Toujours un régal, Audrey aussi apprécie.

Igp7016

On remercie, on se dit peut-être à l’année prochaine, et on va rejoindre notre bus…qui a du retard, c’est donc à minuit que nous nous installons le plus confortablement du monde – Audrey devient fan des sictoms turques – et nous essayons de dormir deux heures sans assassiner le bébé qui pleure !

 

avanos Goreme istanbul Cappadoce autostop Turquie voyage Kayseri

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau